Shiatsu Koho

"Shiatsu Impérial"

Le shiatsu, littéralement « pression des doigts ») est une thérapie manuelle, « énergétique » et holistique originaire du Japon, distincte du massage. 

Comme l'Acupuncture et l'anma dont il partage les bases théoriques, le shiatsu est issu des connaissances de la médecine traditionnelle chinoise et notamment celles des méridiens. Il consiste en des pressions exercées à l'aide des mains (parfois des coudes ou des genoux) sur l'ensemble du corps. Traditionnellement, le shiatsu se pratique au sol sur un futon (sorte de matelas japonais) mais il peut aussi être effectué sur table ou sur chaise ergonomique. 

Le shiatsu est reconnu pour s'inscrire "dans le domaine de la prévention et de la détente. Il a pour but de garder ou de retrouver un "équilibre sur les plans physique, émotionnel et psychique par un travail de rétablissement de la circulation énergétique à l'aide de pressions et par une relation d'aide". 

 

Je pratique le shiatsu à mon cabinet, mais également accessible dans le bien-être au travail, la préparation et la récupération du sportif, l'accompagnement des patients à l'hôpital en complément des traitements classiques. Je l'utilise pour lutter contre les effets du stress, diminuer les tensions, compléter un traitement médical, favoriser la récupération après un trauma, connecté notre corps à notre esprit....

Il reste contre-indiqué en cas de maladie aiguë, de fracture ou de médication lourde...

Pour soigner, il faut faire surgir la capacité naturelle de se guérir. S’adapter de façon naturelle, c’est l’essence de la médecine. Okuyama disait "le shiatsu se pratique habituellement en tant que médecine familiale, mais, pour des maladies compliquées et profondes, le toucher peut permettre de les prévenir". 

 

"Quand une épouse fait un shiatsu à son mari, ou une mère à ses enfants, elle entretient la bonne santé, renforce les points faibles de sa famille. La main de l’amour s’étend sur ceux qu’elle soigne et doit établir un contact. Au-delà de ces contacts, il n’est pas nécessaire de toucher".

L’examen du pouls est un critère central du Koho Shiatsu. Il permet de "connaître" l'état général du patient et de sentir des informations à propos d'une éventuelle maladie pour les praticiens les plus confirmés : son état actuel et son évolution future, l'état énergétique à travers la circulation des flux dans les méridiens.

Le principe de la méthode Koho Shiatsu consiste à appliquer la pression sur les Tsubos situés sur les Keiraku (méridiens) tout en évitant les parties endommagés, malades, ou douloureuses.

COPYRIGHT © 2017-2020 par Serenity Ôm - Grégory PAPON

Tous droits reservés - toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now